Comprendre Israel
2


Le Bitouah’ Leumi

Affiche des années 1950.

 

Le Bitouah Leumi est un organisme national souvent mal traduit en les termes de caisse de maladie ou de sécurité sociale et dont la traduction littérale suffit, la caisse d’assurance nationale. Le Bitouah leumi est donc une « assurance » qui prélève de l’argent de tous les contribuables, mais également des personnes non actives et qui en contrepartie distribue différentes allocations à vocation sociales mais pas seulement. Son objectif est d’assurer un revenu minimum à tous les citoyens soit après la retraite ou en cas d’impossibilité de travailler (congé maternité, arrêt maladie, chômage, milouhim…).
Tous les droits sociaux votés et donnant droit à une allocation sont donc généralement gérés par cet organisme d’État.
Le système fonctionne réellement comme une assurance, l’argent est prélevé a tous les « clients » (les citoyens) afin d’assurer ceux d’entre eux ayant un souci. Seuls ceux ayant payé régulièrement profiteront ensuite des différentes allocations (autrement dits en cas de dette envers le Bitouah leumi vos droits pourront être gelés jusqu’au règlement de vos dettes).

1) Qui paie le bitouah leumi?

A priori toute personne majeure (âgé de plus de 18 ans) a pour obligation de payer le Bitouah leumi. Il existe certaines exemptions:
– les soldats en service, leur part est payé par le ministère de la défense. Ce ministère se charge également du paiement des élèves du hesder (programme toranique de 5 ans alliant étude toranique et service militaire) durant toute la période du programme. Seront exemptés également, ceux dont l’enrôlement a été repoussé de moins de 3 ans mais qui ont déjà atteint la majorité(et pour 12 mois au maximum).
– les nouveaux immigrants -sans travail- auront une dispense d’un an.
– les femmes au foyer dont le mari s’acquitte de leur dû.
Ainsi, tous les autres se devront de payer y compris les étudiants (selon un tarif fixe), les atoudaim (étudiant autorisé à étudier avant leur service militaire et mettant au profit leurs études dans le cadre de l’armée), les étudiants toraniques et ce même s’ils ne travaillent pas.
Les chômeurs et ceux vivant au minimum d’insertion ne paieront pas.

2) Combien paie-t’on et comment?

Le paiement le plus classique est celui dont s’acquittent tous les employés et les professions libérales.
Pour les employés, il est prélevé directement de leur fiche de paie selon un calcul progressif simple. Vous verrez cette somme tous les mois dans votre fiche de paie.
Une partie est prélevée du salaire brut de l’employé et l’autre parti est assuré par l’employeur.

Dans le tableau suivant nous avons ajouté également le prélèvement de l’allocation santé (bitouah briout), généralement associée à celle du bitouah leumi:

 

tableau paiement bitouah leumi

 

Pour les professions libérales, selon le tableau suivant:

tableau paiement bitouah leumi pour un particulier

 

Pour les autres, vous pouvez consulter tous les détails sur ce site du bitouah leumi à consulter ici. Vous pouvez nous solliciter en cas de questions en particulier.
Quelles sont les allocations dont s’acquitte le Bitouah Leumi?
La liste n’a pas vocation à être exhaustive et chaque allocation sera le sujet d’un article séparé:
  • – l’allocation vieillesse
  • – l’allocation pour les veuf/ves et orphelins
  • – le « RMI’ ou revenu minimal d’insertion pour les personnes dans l’impossibilité de subvenir à leurs besoins.
  • – l’allocation pour les personnes touchées par un acte terroriste ou de guerre.
  • – l’allocation de handicap
  • – l’aide aux personnes à mobilité limitée
  • – les arrêts maladie
  • – les congés maternité et prime de naissance.
  • – les allocations familiales.
  • – les milouhim (période de réserve à l’armée), salaire et prime.
Le ptit plus: Une personne ne travaillant pas se doit de payer un minimum au bitouah leumi. Cette somme est variable mais dépasse généralement les 100 Sh mensuels. Par contre, il n’existe pas de minimum pour les actifs. Une personne ne touchant qu’un salaire minime(disons 100 sh) s’acquittera d’une somme quasi symbolique (3 Sh environ dans notre exemple). En bref, à tous les étudiants, bahourei yeshiva…,
travaillez même très peu mais travaillez.
.

Deux valent mieux qu’un: Il n’est pas rare que le bitouah leumi omettent d’exiger sa dette (principalement pour les non-actifs). Une récente loi a limité à 7 ans la période où le bitouah leumi pourra exiger cette dette, dépassant les 7 ans il y aura prescription dans le cas ou le bitouah leumi ne vous a jamais prévenu auparavant. N’hésitez pas à les confronter à cette loi en cas d’exigence de paiement au-delà des 7 ans, la dette sera automatiquement annulée.

Il n'est pas toujours evident d'equilibrer entre revenus et depenses mais cela est vrai dans tous les pays 🙂
Ceci étant dit je voudrais signaler qu'un loyer de 6000 shekels équivaut (en ce moment) a 1470 et non 1600 euros. Mais c'est surtout très cher pour un 3 pièces meme a Bat Yam !
De plus permettez moi d’émettre des doutes sur un loyer de 900 euros a Paris intra-muros pour un 3 pieces. Ça commence plutôt a 1200-1400 euros minimum.
Bonne chance pour votre re-alyah !

J'ai 70 ans. Je touche ma retraite de France en Israël. Je fais ma seconde alya. Je trouve que les prix sont très élevés en Israël. Je paie trop cher mon loyer de 3 pièces à Bat Yam (1600 Euros par mois contre 900 Euros pour 3 trois pièces à Paris. Les frais d'Arnona à payer tous les deux mois correspondent aux impôts locaux : 500 shekels par mois + Vaade : 250 shekels par mois + Bitarh Léumi (assurance, allocations, etc…) + Kopatrolim (sécurité sociale à payer tous les mois. Pour le courrier, compter 15 skékels (et deux semaines avant qu'il arrive en France), compter plus de 100 skékels pour qu'il mette une semaine pour arriver en France.
Si je fais le compte pour moi :

Loyer mensuel : 6.000 shekels = 1.600 Euros
Arnona: 500 shekels = 125 Euros
Vaade : 250 shekels = 65 Euros
Bitouarh Leumi ? ?
Kopatrolim ? ?

Les frais donc se montent chaque mois à 1790 Euros, sans compter le téléphone, Internet, le gaz, l'électricité, le Bitouarh Leumi et la Kopatrolim. Ce qui dépasse 2.000 Euros par mois. Et c'est absolument énorme. Ma première alya, en 1996 s'était terminée en 2001 parce que je n'y arrivais plus question financière. En revanche, les pour propriétaires arrivant de France qui possèdent un appartement en Israël, c'est beaucoup plus facile.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Comprendre Israel
5
La pension de retraite

La pension de retraite en Israël, tout savoir – DroitsIsrael.com Les cotisations pour la retraite sont bien différentes du système dont on avait l’habitude en France ou l’actif actuel paie pour les retraites actuels et ainsi de suite. L’obligation de cotiser pour sa retraite est une loi récente (elle était facultative …

le salaire minimum
Comprendre Israel
1
Le Salaire Minimum en Israel

 Le Salaire Minimum Salaire Minimum en Israel Depuis avril 2018, le salaire minimum en Israël est de 29.12 NIS/heure soit 5,300 NIS mensuels pour un temps plein de 182 heures equivalent a 42 heures par semaine. Chaque employeur est dans l’obligation de payer au moins le salaire minimum a tout employé …

Comprendre Israel
Stage de mise a jour du permis de conduire (Reanoun Nehiga)

« Rafraichir » son permis קורס רענון נהיגה       Il existe 3 types de raisons pour lesquelles l’Etat exigera d’un detenteur d’un permis de conduire de passer un cours de remise à niveau: en cas d’un cumul de points dans son permis (en Israel cumuler des points équivaut à en …